ABBAS IBN FIRNAS

Un inventeur, médecin, chimiste, ingénieur, musicien et poète Andalou, d’origine berbère

Connu Sous le nom d’Abbas ibn Firnas, est un inventeur, médecin, chimiste, ingénieur, musicien et poète andalou d’origine berbère. Il est né en 810 ap. J.-C. à Ronda, Espagne, et décédé en 887 ap. J.-C. à Cordoue, Espagne.
Cet homme fut la première personne capable de voler avec un engin plus lourd que l’air, en se maintenant dans les airs près d’une dizaine de minutes.
On en sait relativement peu sur son enfance, à l’exception toutefois de la grande culture dont il s’est nourri et des différentes disciplines dans lesquelles
il a commencé à exceller, ce qui l’amena à s’installer dans la ville la plus riche et la plus influente de l’époque d’Al-Andalus, Cordoue. C’est dans cette cité qu’il s’illustra en tant que scientifique, inventeur, poète, philosophe, alchimiste, musicien et astrologue à tel point qu’il reçut le surnom de Hakim Al Andalus (le sage d’Al-Andalus). Il développa alors de manière particulière ses facettes de connaissance en contribuant de façon significative au progrès scientifique et artistique dans les cours des émirs Abd al-Rahman II et Muhammad 1er.


Dans le domaine des sciences, il fut le premier de toute la péninsule Ibérique, et probablement en Europe, à utiliser les tables astronomiques de Sindhind, d’origine hindoue, qui, plus tard, se révélèrent essentielles dans le développement de la science européenne et furent étudiées dans les universités médiévales en tant que matière du Quadrivium (ensemble des quatre sciences mathématiques de la théorie antique : musique, arithmétique, géométrie et
astronomie). Il introduisit dans le monde occidental la technique de coupe du cristal de roche et développa même des procédures d’alchimie pour créer des cristaux à partir de différents minéraux.
Il conçut pour l’émir de Cordoue une horloge anaphorique, un mécanisme complexe qui utilise l’eau comme énergie et dont l’écoulement est stoppé ou autorisé par une série de vannes. Il mit également au point la première sphère armillaire (ou astrolabe sphérique), un instrument utilisé pour réaliser des calculs et observations astronomiques approximatives en orientant les cercles de l’objet selon le plan des cercles célestes.                                        Représentant la voûte céleste, le planétarium articulé mécaniquement qu’il construisit dans sa résidence de Cordoue constitue un exemple de ses connaissances astronomiques avancées.
Cette création était également animée d’effets sonores et visuels qui simulaient les différents météores : la tempête, la foudre et le tonnerre. Dans le contexte de l’aéronautique, Abbas Ibn Firnas est un référent extraordinaire en tant que précurseur du parachute et pour être la première personne à avoir conçu, construit et testé avec succès des engins qui pouvaient se maintenir dans les airs, et ce 600 ans avant que Léonard de Vinci ne dessine ses machines volantes et plus de 1.000 ans avant le célèbre vol des frères Wright. Il releva son premier défi aéronautique en 852 en se jetant dans le vide du haut de la tour de la mosquée de Cordoue, muni d’une bâche en tant que parachute.
Personne n’avait jamais rien tenté de tel. Sa descente fut relativement rapide et son atterrissage plutôt brutal. Il s’en sortit avec plusieurs fractures, mais en ayant la ferme conviction que cela pouvait fonctionner. Cette tentative est considérée de manière générale comme l’utilisation du premier parachute de l’histoire. Quelques années plus tard, en 875, il conçut un planeur à base de bois et de tissu de soie (décoré de plumes de différents oiseaux) avec lequel il s’élança des collines d’Arruzafa, à proximité de Cordoue. Persuadé que cette invention allait marcher, il avait convoqué des centaines de personnes à se placer tout au long du parcours. De nombreux membres de la cour de Muhammad 1er, émir du califat d’Al-Andalus, étaient également présents. Profitant des courants, le vol fut soutenu et dura entre deux et dix minutes. Malgré un atterrissage mouvementé, non seulement il survécut, mais il devint à juste
titre le premier homme à voler sur un engin plus lourd que l’air. Le nom d’Ibn Firnas a été attribué en son honneur à l’un des cratères de la Lune.

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
1. Bibliotheque de l’école des hautes études, 1966 p. 160.
2. Revenir plus haut en :a et b Nicolas Witkowski (dir.) et al., Dictionnaire culturel des sciences : art, littérature, cinéma, sociologie, mythe, politique, histoire, humour, religion, éthique, économie, poésie, vulgarisation, Paris, Editions du Regard ; Éditions du Seuil, 2001, 441 p. (ISBN 978-2-84105-128 1, OCLC 1014772597), Ibn Firnas (‘Abbâs) », par Ahmed Djebbar.
3. (en) Lynn Townsend White, Jr, Eilmer of Malmesbury, an Eleventh Century Aviator : A Case Study of Technological Innovation, Its Context and Tradition, 1961, p. 97-111 « Ibn Firnas était un polymathe : un médecin, un poète plutôt mauvais, le premier à faire du verre à partir de pierres (quartz), un étudiant en musique, et inventeur d’une sorte de métronome ».
4. Lévi-Provençal, E., « ʿAbbās b. Firnās », Encyclopaedia of Islam, Second Edition,‎ 2012 (ISBN 9789004161214, DOI 10.1163/1573- 3912_islam_sim_0021, lire en ligne [archive], consulté le 16 janvier 2018).
5. Revenir plus haut en : b c d e et f Épisode ‘Abbas Ibn Firnas, Modèle:1910e épisode de la série The Engines of Our Ingenuity. Réalisation de John H. Lienhard. Transcript [archive].
6. Revenir plus haut en :a b c d e et f (en) Lynn Townsend White, Jr, Eilmer of Malmesbury, an Eleventh Century Aviator : A Case Study of Technological Innovation, Its Context and Tradition, 1961, p. 97-111.
7. Evariste Lévi-Provençal, Histoire de l’Espagne musulmane, vol. 1, Maisonneuve et Larose, 1999, 403 p. (ISBN 978-2-7068-1386-3, lire en ligne [archive]), p. 274.
8. Fernando Gómez del Val, Real Academia de la Historia,, « article Abbas Ibn Firnas » [archive], sur dbe.rah.es (consulté le 11 novembre 2020).
9. Revenir plus haut en :a b et c (en) Lynn Townsend White, Jr, Eilmer of Malmesbury, an Eleventh Century Aviator : A Case Study of Technological Innovation, Its Context and Tradition, 1961, p. 97-111



RUBRIQUE: Revue ANOL N° 17
IMMUNOTHÉRAPIE SPÉCIFIQUE (ITS) DANS LES ALLERGIES RESPIRATOIRES

Leila LAOUAR1 , Ahlam ALGHAZALI1 , Abdelhamid ABAD2 1 Faculty of Medicine, Benyoucef Benkhedda University, Algiers 2 Libéral

HÉTÉROTOPIE GLIALE NASALE : MASSE NASALE RARE CHEZ UN NOURRISSON.

S. BENMEZIANE** S. MEDKOUR** L. OUKAOUR* N. GUENOUA** M. HASBELLAOUI** **Service ORL-CCF CHU Bab El Oued, faculté de Médecine Alger *Service d’imagerie CHU Bab El Oued, faculté de Médecine Alger

IMAGERIE DU CAVUM

Radia BENYAHIA, Ouardia ALLICHE, Fadwa HOCINE, Salah Eddine BENDIB Service d’Imagerie médicale et Radiologie, Centre Pierre et Marie Curie - Alger

DÉNUTRITION ET CANCER DU NASOPHARYNX

S. BRAIKIA, E. KERBOUA Service Oncologie Médicale, CPMC Alger

PAPILLOMATOSE RESPIRATOIRE RÉCIDIVANTE

Lounas BENGHANEM, Malik KHIREDDINE, Mounir BISKER Service de Gynécologie Obstétrique, CHU Mustapha - Alger

RÔLE DE HPV DANS LE CARCINOME ÉPIDERMOIDE DE L’OROPHARYNX

Wassila TOUISI, Fella TERKMANI, Z. CHARAF AMIR Service d’Anatomie et Cytologie Pathologique, CHU Mustapha - Alger

LA POLYSOMNOGRAPHIE ET LA POLYGRAPHIE VENTILATOIRE DANS LE SYNDROME D’APNÉE DU SOMMEIL : Matériels et techniques

1 Leila LAOUAR, 1 Nadia LANASRI, 2 Si Said ALILI 1 Faculté de Médecine Alger 1- Université Benyoucef Benkedda. Alger 2 Libéral

APPORT DE L’IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES TUMEURS PAROTIDIENNES

Lilya OUKAOUR1 , Samira MEDKOUR2, Radhia AIT CHALAL1 , Narimene DJAFER1 , Mokhtar HASBELLAOUI2, Amine HABOUCHI1 1 Radiologues, service d’imagerie médicale et de radiologie interventionnelle, Centre Hospitalo-Universitaire Mohamed Lamine Debaghine, 03 Boulevard Said Touati, 16000, Bab El Oued, Algérie. 2 Oto-rhino-laryngologistes, service d’ORL, CHU Bab El Oued. *Auteur de correspondance : oukaour.lylia@hotmail.fr

KYSTE DU TRACTUS THYRÉOGLOSSE À EXPRESSION ENDOLARYNGÉE

N. TERKMANE*, S. MEDKOUR*, L. OUKAOUR**, S. BENMEZIANE*, O. GUENOUA*, M. HASBELLAOUI* *Service d’ORL-CCF CHU BEO Faculté de Médecine d’Alger Université Alger 1 **Service d’imagerie médicale, CHU BEO

CHIRURGIE DE L’OREILLE MOYENNE ASSISTEE PAR ENDOSCOPIE

S. MEDKOUR**, L. OUKAOUR* , N. TERKMANE**, S. BENMEZIANE** O. GUENOUA**, M. HASBELLAOUI** **Service ORL, CHU de Bab El-Oued, Université de Médecine d’Alger * Service de Radiologie, CHU de Bab El Oued

INTÉRÊT DE LA VOIE TRANSLABYRTHIQUE DANS LA CHIRURGIE DES SCHWANNOMES VESTIBULAIRES AVEC SURDITÉ

Brahim MERROUCHE, A. RECHAK, L. MAHFOUF Service de Neurochirurgie, EHS Salim Zemirli - El Harrach

ABBAS IBN FIRNAS

M. TCHIKOU Vice président et coordinateur de la publication de la revue ANOL