Agencement d’un cabinet d’ORL

Introduction

Chers confrères, Il nous a semblé judicieux d’introduire dans la revue, un article inédit, à savoir : l’agencement d’un cabinet d’ORL. Une étude faite avec les fournisseurs actuels, pour l’essentiel, la facture n’excède pas les Trois millions de DA, et en option un supplément de Trois millions de DA pour avoir presque la totale. Beaucoup de banques sont prêtes à fournir la totalité du prêt.

L’essentiel

• Bloc guéridon de consultation avec : aspiration, transformateur électrique, source de lumière et rangements

• Fauteuil de consultation

• Fibroscope

• Microscope de consultation + (aspiration, et paillasse)

• Audiomètre

• Impedancemètre

Bloc guéridon de consultation et fauteuil

Unité de consultation avec :

• Aspiration

• Transformateur

• Source de lumière

• Tiroirs de rangements

Microscope, Guéridon et Aspiration

Il est obligatoire d’examiner les oreilles en position chirurgicale. Il faudrait que cela soit un geste automatique, afin d’acquérir les compétences chirurgicales. Le lavage d’oreille est proscrit, il faudrait faire des aspirations contrôlées sous microscope.

 

En option

Selon les capacités de chacun et selon que l’on exerce seul ou en groupe et pour mieux rentabiliser le matériel.

• Caméra (Combi : 600 000)

• Câble de lumière • Optique : 4 mm de section et 6 cm de long, pour l’oreille (150 000)

• 2 Optiques : 4 mm de section et 18 de long à 0° et 30° pour le nez et pharynx (300 000)

• Radiofréquences (400 000)

• Otoémissions (700 000)….

• Au total un supplément de 3 MDA serait suffisant pour avoir presque la totale.

NB : l’installation en groupe d’ORL est conseillée, rentabilisation du matériel, plus de temps libre pour opérer ou se former…

Optiques pour consultation

• Nez et pharynx : 18 cm, 0° et 30°

• Opératoire et de consultation : 12 cm

• Consultation oreille : 6 cm

En résume

• Le cabinet d’ORL demande une instrumentation simple, pratique et adapté.

• L’examen de l’oreille doit se faire toujours sous microscope en position chirurgical.

• L’équipement est peu couteux, si on le compare à sa rentabilité et l’efficacité pour le diagnostic et le traitement (l’équipement standard ne coute pas plus qu’un implant cochléaire).

• Le conseil d’un ainé doit être toujours le bien venu.

• Le cabinet de groupe doit rentrer dans la pratique de la spécialité , pour rentabiliser le matériel et laisser plus de temps aux praticiens pour opérer et se former.

• L’informatisation et l’archivage sont devenus une nécessite. Nous avons estimé qu’une telle article était justifiable. Nous avons donné les grandes lignes pour l’ équipement d’un cabinet d’ORL de consultation.